Le cas Volkswagen

Volkswagen_CST publié 10/15/2015

Par Jeff King

Les entreprises, tout comme les gens, méritent la confiance qu’on leur accorde au fil du temps, année après année, décennie après décennie. Puis, parfois, au grand dam de tous, cette confiance est anéantie en quelques instants à cause d’une décision douteuse.

Prenons l’exemple de Volkswagen. Le voiturier était généralement reconnu pour ses véhicules bien pensés et dont le rapport qualité-prix était raisonnable et concurrentiel. À vrai dire, l’entreprise détenait un quasi-monopole sur le marché nord-américain des véhicules diésel. Les ventes progressaient et la marque possédait un noyau dur d’inconditionnels en plus de jouir d’un taux de migration enviable.

Vint septembre 2015. Après des mois d’enquêtes et d’investigations au cours du premier semestre de 2015 qui ont donné lieu à quelques rumeurs et provoqué tout au plus quelques sourcils froncés dans la presse spécialisée… Boum! VW a admis qu’elle avait développé et installé un logiciel qui lui permettait de tricher lors des tests d’émissions.

Le marché nord-américain du diésel a désormais complètement changé et il faudra vraisemblablement des décennies à VW pour s’en remettre complètement. Et c’est sans compter que les contrecoups que subira le reste de sa gamme de produits ne seront pas négligeables. La confiance a été ébranlée, affaiblie, sapée.

Mais, vous demandez-vous, pourquoi parler de Volkswagen dans un blogue sur la musique et le droit d’auteur? Parce que la SOCAN entretient avec ses membres et licenciés une relation privilégiée qui repose sur quelques valeurs-clés, mais d’abord et avant tout, sur la confiance. Vous nous accordez votre confiance afin que nous émettions des licences et distribuions équitablement et de manière transparente les redevances perçues. Nous avons la responsabilité de gérer les avoirs de l’organisation avec prudence.

Ces devoirs et obligations revêtent la plus haute importance pour nous tous à la SOCAN, car vous ne méritez rien de moins.

Au sujet de Jeff King

Jeff King est le chef de l’exploitation de la SOCAN, où il a occupé différentes fonctions depuis 2001. Sa carrière comprend plusieurs succès dans les domaines de la gestion et du développement, au pays et à l’international. Jeff se voit comme un leader naturel, un penseur stratégique, un planificateur et agent de changement. Mais ce n’est qu’un aspect de sa personnalité. Le natif du Sud de l’Ontario est un fan de musique, de voyages et de cinéma et a étudié en profondeur l’histoire et le domaine des affaires. Cette combinaison d’intérêts lui permet non seulement d’aimer son travail, mais de ne même pas le considérer comme du travail. Bien entendu, s’il arrêtait d’être payé, il se peut qu’il arrête de se présenter au bureau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *